Le dictionnaire Larousse définit l’archéologie comme une étude des civilisations anciennes réalisée à partir des vestiges matériels d’une activité exercée par les hommes; et à partir des éléments de leur contexte. Cependant, il est important de conserver ses vestiges car,  c’est en cela que notre patrimoine se construit et se valorise. Il ne s’agit pas seulement des vestiges anciennes qui fondent notre histoire et notre civilisation mais  aussi des connaissances et des productions héritées.

Archéologie des savoirs, est-ce possible?

En effet, il existe dans le monde dans lequel nous vivons, un ensemble de productions discursives qui existent comme connaissances émanant des hommes.  Et qui se transmet de générations en générations. N’est-ce pas une forme d’archéologie des savoirs ou de connaissances?  L’archéologie  a toujours été référée dans le cadre matériels comme étude des vestiges anciens pour une reconstitution de biens matériels et immatériels.  En effet, l ‘écrivain Michel Foucault c’est longtemps intéressé à la question de l’archéologie des savoirs.  Meme s’ il le faisait dans le cadre des Sciences humaines ce qui n’est pas le cas de cet article. En effet, les sciences humaines étudient le sujet . La principale analyse que nous pouvons en faire, vient de la question posée, la transmission des savoirs, n’est-ce pas une forme d’archéologie? Tout le long de nos études nous récoltons des savoirs qui émanent des productions des hommes.

De ce faite, notre capacité réflexives émanent de ces savoirs en question. C’est qui en fait, une archéologie des savoirs. Dont, il est question pour nous d’en prendre soin et de les transmettre à notre tour.

Lhistoire
Author

Lhistoire